Gracieuse vagabonde



Trois fois qu’elle vient nous rendre visite au jardin.
Nous l’avions entre aperçue il y a un mois à la lisière, elle se nourrissait des jeunes pousses d’aubépine de la haie.

Dans mon massif des Hydrangea, la belle broute le trèfle incarnat et dédaigne le reste. Ouf!

Depuis quelques jours nous l’observons très régulièrement au levant ou au couchant. Elle se réfugie dans notre bois lorsqu’il y a de l’orage. Dès que la pluie cesse elle en profite pour se promener, arpente les chemins que Gilles a tracé dans le sous-bois ou dans la prairie et vient glaner quelque nourriture.


Chaque rencontre est magique.


Belle et gracieuse avec ses grands yeux et pas très farouche, s’approchant parfois à moins de dix mètres de la maison,  pour brouter les herbes tendres pendant notre petit déjeuner.

De la fenêtre de la cuisine on est aux premières loges.

Mais quelle est-elle, cette belle inconnue ?
J’avoue avoir longtemps cherché.



On hésitait entre jeune biche et chevreuil. Normalement les chevreuils ont une tâche très blanche bien marquée sur l’arrière train mais pas elle.
Il semblerait que ce soit une chevrette (c’est-à-dire la femelle du chevreuil).


Elle ne fait pas de dégâts au jardin, se contente de manger les jeunes pousses de pruniers sauvages dans le bois, les herbes tondues et le trèfle incarnat. Mes plantations lui semblent sans doute trop exotiques pour faire partie de son repas et c’est heureux.


Depuis qu’elle l’a vue, Sarah ma plus jeune fille ne rêve plus que de l’approcher.
Mais le sauvage doit rester sauvage.

Les poules au spectacle!

Néanmoins si elle souhaite s’établir dans notre jardin alors pourquoi pas se côtoyer sans s’apprivoiser? 
Nous cohabitons déjà avec les faisans.

Le pigeon est là aussi, normal c'est un copain des poules.

Surtout qu’il semblerait qu’elle attende un heureux événement…



Commentaires

  1. Instant magique, à savourer sans modération :-)

    RépondreSupprimer
  2. Quel plaisir de voir cette demoiselle depuis sa fenêtre, ce doit être magique !
    Aude.

    RépondreSupprimer
  3. C'est merveilleux ! Et peut-être trouvera-t'elle dans le jardin une nurserie idéale ? Merci pour cette belle rencontre partagée. Bises

    RépondreSupprimer
  4. Oh elle est trop belle ! Tu as une sacrée chance d'avoir une si jolie visiteuse. Je comprends que chaque passage remarqué enchante toute la famille. Bises.

    RépondreSupprimer
  5. Que c'est émouvant ces rencontres ! On a le coeur qui bat et on se fait tout petit.Tes filles auront des souvenirs fantastiques. Il y a plusieurs années , nous avons eu un chevreuil jusque sur notre terrasse .Il nous regardait comme si de rien n'était .Nous étions sidérés.Moins drôle, il a grignotté nombre de mes rosiers. Bises Béné

    RépondreSupprimer
  6. Elle, il, sont adorables c'est sûr sauf qu'ici ils mangent les boutons des rosiers et écorcent les jeunes arbres. Il n'y a pas de monde parfait n'est-ce pas .En vous souhaitant une douce cohabitation. Belle soirée Bénédicte.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

articles les plus consultés

La bouture à l’étouffée

La fin d’une espèce invasive : les ailantes

Les championnes du régime sans eau

Paul transon, un gentil géant.

Rétrospective juillet : des floraisons à foison!

Aménagement de la cour, épisode 2 : la mise en oeuvre sur le terrain

La floraison des rosiers

Le sentier aux bassines (le bois jardiné 2)

Le jardin sauvage

Rétrospective mars : émergence