Articles

A la une...

Rétrospective septembre : tout en douceur

Image
Une sélection de photographies, dans des coloris pastels un peu inhabituels pour la saison, loin des flamboiements automnaux. J'avais envie de douceur avec la pluie et la froidure qui se sont installées et je trouve que cette série s'y prête bien.Les clichés ne reflètent pas la réalité, car septembre fut aussi un mois terrible pour le jardin, chaud et sec, tout a encore beaucoup souffert. Seule la pluie arrivée enfin en toute fin de mois, brutalement, nous faisant passer en quelques jours de l'été à l'automne a permis enfin d'arrêter les arrosages.
Tout comme en août les sédums, les népétas et les sauges ont sauvé le jardin, assurant le fleurissement des massifs. 

Ils font le régal des bourdons et des abeilles, ça bourdonne...

Les asters sont maintenant en pleine floraison, leurs masses colorées mettent de la joie un peu partout.





La haie de buis met en relief toutes les floraisons. Cette année aucune attaque de pyrale, l'invasion serait-elle jugulée?  Ils ont grillé…

Rétrospective août : Résiliences

Image
Un mois d'août sous le signe de la sécheresse encore. Par chance nous avons eu 35 mm de pluie ce qui a contribué à rafraîchir les plantes assoiffées. Voici quelques clichés pris en plan serré, des petites choses, des petits riens, des sourires en quelque sorte.  Le jardin est résilient, la jardinière également.  J'observe, j'arrose très peu : deux fois en tout sur ces deux mois mais avec un apport d'eau important. Globalement mes massifs sont beaux et denses, un peu éteints par la sécheresse certe, mais pas tant à la peine que cela.

Les cynorhodons noirs de Single Cherry... Ce rosier ne fleuri qu'une seule fois, mais il nous offre ses fruits l'été comme une seconde floraison et son feuillage virera au rouge cet automne.

Sans eux que serait mon jardin? Merveilleux et irremplaçables sedum... généreux, sobres,  bouturables à l'infini et source de nourriture pour les abeilles et les bourdons.




Les origans décoratifs s'épanouissent dans la chaleur et la sécheresse.

Le temps des hortensias

Image
Lorsque les roses sont fanées, ce sont eux qui jouent les jeunes premiers au jardin, sublimes et délicats avec leurs ombelles pleines ou plates, leurs panicules... Les mois de juillet et d'août voient éclore le temps des hortensias... J'ai mis bien du temps avant de les aimer. Mais comme je ne sais pas faire les choses avec retenue, lorsque j'ai commencé à m'y intéresser, je les ai adoré et je suis allée explorer le genre. Beaucoup sont plantés au Jardin des Mille Temps : hydrangea macrophylla, arborescens, hétéromalla, serrata, quercyfollia, involucrata ... Tous n'ont pas résisté aux sécheresses de ces dernières années, ni aux gels tardifs. Il y a eu beaucoup d'échecs, de transplantations. La vie du jardin en sorte. Voici une petite revue de détail des floraisons des deux derniers mois.

Beaucoup sont situés à l'ombre du sentier des bassines et plantés dans des contenants métalliques car il m'est difficile de faire des trous à cet endroit vu le réseau dens…