La fin d’une espèce invasive : les ailantes

A notre arrivée le terrain colonisé sur la gauche par les ailantes

En emménageant dans notre maison nous avons découvert cet arbre que nous ne connaissions pas.

Sur toute une partie du terrain il en poussait bien une vingtaine. Les « ailantes » ou « faux vernis du japon » (Ailanthus altissima de leur nom latin) sont des arbres malheureusement toujours vendus en pépinière, qui poussent à une vitesse effarante environ un mètre cinquante par an. Ils peuvent atteindre 15 mètres en 25 ans. 

ailante dans une friche  près d'une gare



De plus ils drageonnent et se ressèment abondamment. Cela peut être une vraie plaie. Ils peuvent être qualifiés d’invasifs d’autant plus qu’ils produisent une substance chimique qui gêne la croissance des autres plantes poussant à proximité.

détail du feuillage



Les fleurs qu’ils produisent sentent mauvais, leur pollen peut être allergisant. Le bois qu’il produit est tellement mauvais qu’il est capable de vous éteindre un feu (on a essayé d’en brûler dans notre poêle à bois…) 
Bref tout pour plaire ! 

Lorsqu’on apprend à les identifier on se rend compte qu’il y en a partout : le long des routes, près des gares, dans les friches…











ce jeune ailante a poussé le long du mur
d'une gare désaffectée
Nous avons commencé à abattre les premiers il y a six ans et à dessoucher tous ceux que nous pouvions au tracteur ou à la mini pelle. Pour le plus gros avec un tronc d’environ 65 cm, accolé à un marronnier que nous voulions conserver; nous avons utilisé une rogneuse de souche pour réduire le pied sur une soixantaine de centimètres de profondeur. 

SI VOUS ABATTEZ DES AILANTES IL FAUT OBLIGATOIREMENT DESSOUCHER. Sinon vous allez être envahi par les rejets l'année suivante et vous ne pourrez pas en venir à bout.

Parallèlement à cela, chaque année, entre le 15 juillet et le 15 août armés d’une pioche ou à main nue nous parcourrions le terrain à la recherche des rejets que nous arrachions.

Et cette année : rien ! Rien n’a repoussé ! Nous venons enfin de nous en débarrasser !






Qu’à cela ne tienne, j’ai repéré un « raisin d’Amérique » une autre invasive à moins de 50 mètres de chez nous… Je l’attends de pied ferme celui-là s’il lui prend l’envie de venir germer au jardin.


 nous avons pris peu de photos des ailantes car nous ne les aimions pas
j'ai marqué les plus grands d'une flèche

voila tout ce qu'il reste maintenant des ailantes :
une grosse bille de bois


et un tas de bois...

Commentaires

  1. Comme je ne connaissais pas le nom de cet arbre, à la lecture du titre de ton billet, j'ai cru que tu étais envahie par un...insecte !
    J'ai pensé à toi car depuis que je suis arrivée dans le Tarn, je suis assaillie (enfin mes buis) par la pyrale.
    Mes topiaires étaient en pleine forme en Normandie et maintenant c'est l'horreur !!
    Heureusement, j'ai détecté le problème assez tôt. J'ai inspecté mes topiaires une à une, écrabouillé des dizaines de chenilles puis acheté du Bacillus thuringiensis. Affaire à suivre...
    Bon week-end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Alix
      La pyrale, c'est vraiment une mauvaise nouvelle pour tes buis!
      Il faut maintenant que tu restes vigilente et que tu les inspectes très régulièrement. Pour l'instant au jardin j'en suis restée à 4 chenilles et dernièrement une chrysalide. Rien dans mon piège...
      Tiens moi au courant....

      Supprimer
  2. Mon voisin sur les conseils d'un pépinieriste en avait planté un...Il est coupé maintenant !
    Impressionnant le diamètre des souches
    Belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Jacqueline,
      Je ne comprends pas que cet arbre soit toujours vendu... Tant mieux s'il a été abattu, si c'est près de chez toi surveilles s'il n'y a pas de drageons qui ressortent et sinon arraches les.
      Bon dimanche

      Supprimer
    2. Bonjour, j'ai été très intéressé par votre témoignage sur l'ailante. Votre retour d'expérience semble remonter à 2015. Depuis, avez-vous eu à nouveau des jeunes pousses de cette plante invasive ? Je suis journaliste et je recherche des témoignages pour un article consacré aux arbres et arbustes exotiques envahissants. Parmi eux figurent l'ailante, mais aussi la renouée du Japon, le buddleia (arbre à papillons), le raisin d'Amérique, le baccharis, le sumac, l'érable négundo... Tous les témoignages sont bons à prendre. Merci pour les retours.

      Supprimer
    3. Bonjour,
      Un journaliste qui ne laisse pas de nom voilà qui n'est pas banal!
      Il y a un formulaire de contact sur le blog, n'hésitez pas à m'envoyer un mail (avec votre nom😉) et je me ferai un plaisir de vous répondre.
      Bonne journée

      Supprimer
  3. Ah mais c'est ça son petit nom... Oui, il y en a ici aussi dans les friches, je vois bien qu'il n'est pas facile à faire disparaître : les voisins les arrachent année après année, mais surement pas assez en profondeur.
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir
      eh oui c'est bien lui l'ailante... Il y en a partout... ça colonise très vite...
      mais on peu finir par s'en débarrasser... la preuve..
      Bonne semaine

      Supprimer
  4. Horreur! je crois que c'est ça qui pousse depuis des années au centre de mon cornus et que je ratiboise tout les ans et là je ne vois pas de solution sinon sacrifier mon cornus...je peux pas. Bon WE

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour.
    Vous êtes bien la seule personne que je lise à avoir réussi à vaincre l'ailante...Avec une année de recul, le constat est-il toujours optimiste? A priori, pour vaincre l'ailante, il faut le cercler progressivement (c'est la technique que j'adopte depuis 1 an et demi). Vous semblez le couper brutalement, ce qui est supposé stimuler les drageons et rejets de souche.
    Vous me redonnez de l'espoir. Quel type de terre (et PH) avez vous dans votre coin?
    Merci,
    Yannick

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Un an après avoir écrit cet article toujours pas de rejets, la bataille semble gagnée.
      Nous avons effectivement coupé notre plus gros ailante mais nous avons également attaqué sa souche à l'aide d'une rogneuse de souche. Cet engin en a grignoté environ 60 cm.
      Les racines ont continué à drageonner pendant 2 ou 3 ans. Mon mari a arraché les drageons en tirant dessus tous les étés à chaque fois qu'il en ressortait. Pour les ailantes moins importants on les avaient arrachés au tracteur.
      Notre terre est de ph neutre à légèrement acide, lourde sans être argileuse, avec un sous-sol marneux.
      En espérant que mes réponses vous aiderons.
      Tenez-moi au courant

      Supprimer
  6. Pauvres ailantes mal aimés!
    Sachez aussi qu'il a été introduit comme arbre d'ornement.
    Il est certes conquérant, mais si on apprenait à le regardait différemment, comme bel arbre d'ombrage, agréable pour les pollinisateurs, résistant à la pollution; certes, il drageonne abondamment dès qu'il est mutilé, il conquiert les friches et délaissés, mais jamais il n'a détruit une forêt, une ripisylve... le mot peste et extermination me font toujours très peur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,
      Je comprends votre position.
      Nous avons fait le pari de la diversité botanique sur notre terrain et ces espèces envahissantes ne la permettent pas.
      Cet article est juste un simple témoignage sur un arbre dont nous ne voulions pas ... et dont nous avons réussi à nous débarasser... rien de plus.
      PS Je n'ai pas employé les mots "peste" et "extermination" dans mon article.
      Bonne soirée

      Supprimer
  7. bonjour,

    j'en ai un dans mon jardin, et je l'apprécie beaucoup. Il pousse très vite et nous taillons souvent ses branches. Il est vrai qu'on arrache régulièrement les nouvelles pousses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si ça vous convient... Chez nous le terrain le terrain n'avais pas été entretenu pendant des années. Il y en avait partout.
      Cet arbre peut vraiment poser problème lorsqu'on cherche à s'en débarrasser.
      Cet article est un témoignage, rien de plus.
      Bonne soirée

      Supprimer
    2. Bonjour je confirme vos dires car chez nous aussi on en est envahis on a reussi avec un tracto pelle a eliminer derriere la maison il reste une souche que je vais détruire avec perceuse et produit par contre j en ai dans un endroit où tous les jours j en enleve c est horrible cette invasion je dirais même desesperant mais avec perceverance on vas y arrivé

      Supprimer
  8. Bonjour, Merci pour vos remarques qui me redonnent espoir ; j'ai acheté une maison avec jardin et découvert peu à peu la colonisation de cet arbre ; mon mari a abattu les deux plus gros et a fait enlever les souches ; comme indiqué, il a commencé à drageonner absolument partout, depuis des semaines j'ai transformé notre pelouse en champ de mines.....je le traque partout en essayant d'arracher le plus de racines et même de radicelles. Je le répète vos remarques me redonnent espoir d'autant plus que je veux à tout prix l'empêcher de passer sous le mur du jardin puis sous la route départementale et donc d'atteindre un vallon en friches où il prospérera sous mes yeux impuissants (aux Etats Unis, il est parfois appelé "l'arbre de l'enfer").
    Ce matin, une chronique sur France Inter signalait à quel point la Suisse a pris la mesure du problème.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un travail de longue haleine. Arrachez patiemment les rejets, vers le 15 août c'est la période, surtout ne les tondez pas. D'ici quelques années vous devriez en être débarrassé.
      Bon courage!

      Supprimer
    2. Bonjour, j'ai un jardin dans le Loiret qui en est envahi, chaque année j'en arrache une quantité phénoménale, mais n'arrive pas à en venir à bout, mon voisin en a laissé pousser et les siens sont devenus des arbres immenses qui sèment sur mon terrain, c'est très déprimant. Quand on les arrache, ça a une odeur de Nem que je ne supporte plus ! Mais je m'obstine et espère un jour en venir à bout. Ce week-end au retour des vacances, les arracher a été notre principale activité, tout autour était sec, eux étaient bien verts et en pleine forme ! GGRRRRRR !

      Supprimer
  9. Bonjour bénédicte
    Voilà un arbre que je n'arrive pas à reconnaître ! Je suis persuadée que celui du voisin qui se ressème partout chez moi, en est bien un mais on me dit que c'est un frêne ! Dommage qu'il n'y ait pas plus de photos pour m'aider à l'identifier ; j'ai bien essayé mais je suis toujours dans le doute ! Bonne journée !
    Fatima

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour
    je suis en région parisienne à l'orée d'un bois. Au départ on m'avait dit que c'était du sumac(auquel mon fils est allergique:cloques, boutons). Donc j'ai fait abattre les 3 d'une hauteur d'au moins 10 mètres dont 2 le long du grillage de clôture. Après recherches c'est une ailante et là l'horreur. J'y passe 3 heures par jour à la fourche bêche; drageons, racines jusqu'à 5m de long grosses comme le pouce ou fines comme un fil tortillé. Je me pose 2 questions
    1) abattus l'an dernier, vaut il mieux essayer de tuer la souches pour anéantir les racines?) ou faire arracher sans tarder au tractopelle?
    2) mon voisin n'a pas ma patience et pense qu'en coupant dés que ça sort de terre, ça fatiguera et détruira les racines qui ne profiterons plus de la photosynthèse, c'est ce que lui a dit une entreprise d’entretien de jardins communaux. Vrai ou faux? Et si c'est faux, est ce que je devrai poser une barrière anti rhysomes(mon terrain fait 1600mètres!!). J'ai un potager et du côté du voisin, ça a déjà avancé de 5 mètres au moins depuis l'an dernier, je ne voudrai pas que l'on s'empoisonne en plus.
    Merci pour vos conseils

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Corinne,
      Je vous conseille de faire déssoucher soit avec une grosse rogneuse de souche, soit si vous pouvez avec une pelle mécanique ça gagnera du temps...
      Votre voisin n'a pas tort non plus. C'est comme ça qu'on pratique pour les arbres qui drageonne... Seulement je ne sais pas combien d'années il faudra pour épuiser la souche et c'est peut être vous qui serez épuisés avant.
      Le mieux c'est de cumuler les deux comme nous avons fait.
      La barrière anti rhisomes est illusoire, les racines passeront dessous.
      Voilà tout ce que je peux vous conseiller.
      Par contre je peux vous assurer que les ailantes ne sont pas revenus.
      Bon courage à vous
      Bénédicte

      Supprimer
    2. Bonsoir
      une année après, la saleté est toujours là. Mon voisin avait récupéré du glyphosate et en a mis à l'automne en perçant les souches(c'est la seule possibilité puisqu'en dessous nous avons de la pierre et dans le coin l'ailante fait exploser les maisons troglodytes. J'ai creusé cet après midi et à 30-40 cm je retrouve encore des racines de 5 cm de diamètre. Je repars pour mes tranchées, je ne peux même plus passer la tondeuse, mon jardin c'est Verdun. J'espère qu'en commençant dés maintenant, avant que quoi que ce soit ne remonte à la surface, je prendrai un peu d'avance sur l'envahisseur. La seule solution (mais je l'ai su trop tard) est de ne pas abattre l'arbre. Il faut faire un cerclage, comme ça la sève ne monte plus. Au bout de 2 ans l'arbre meurt, il faut faire attention s'il tombe et le couper au niveau des branches(à 2m de haut par exemple) à graines avant qu'il n'ésème. Si vous avez d'autres solutions plutôt que les tranchées pour chercher les racines, les suivre et les extirper, merci. Elles descendent parfois plus bas que 50 cm.

      Supprimer
    3. Corinne,
      Je comprends votre désarroi mais avez vous fait dessoucher?

      C'est indispensable !
      Si vous coupez les ailantes sans ôter la souche ils repartent de plus belle!
      Les robiniers faux accacias et les trembles fonctionnent comme cela en emmetant une multitude de rejets si vous abattez l'arbre.

      Faites venir un professionnel avec une grosse rogneuse de souche, vous pairez une prestation certe mais ce n'est rien avec l'épuisement et le découragement qui vous guettent. Vous pourrez partager le cout de la prestation avec votre voisin.

      Je vous ai livré en toute honneteté un témoignage sur l'erradication d'un arbre invasif. Ma méthode fonctionne pour peu qu'on la suive en totalité...

      Pour le cerclage pourquoi pas ? mais je ne l'ai pas pratiqué, je ne peux pas en parler. N'oubliez pas que l'ailante drageonne beaucoup et à mon avis il repart de la souche également.

      Quand au glyphosate de votre voisin je vous rapelle que c'est maintenant interdit à l'usage chez les particuliers.

      Nous n'avions pas arraché les racines mais tiré sur les rejets ou les avons attaqués à la pioche lorsqu'ils sortaient.

      Bon courage à vous

      Supprimer
    4. J'ai 2 souches qui sont sur la clôture(avec des poteaux en béton) avec le voisin! J'avais au départ envisagé de faire venir quelqu'un pour déssoucher, cela m'avait été fortement déconseillé car on m'avait dit qu'en faisant cela j'aurai des morceaux de racines éparpillées partout qui repartiraient de plus belle et partout au lieu d'être localisées. Comment avez vous fait avec la rogneuse? Vous avez réussi à récupérer tout ce qui partait en copeaux? J'ai même l'autorisation de l'ONF de brûler les racines pour ne pas les mettre dans la poubelle, sinon au compostage de la déchetterie, ça repartirait et serait vendu dans les sacs de terreaux que l'on achète! Merci pour vos conseils que j'attends avant de voir pour louer les services d'un spécialiste pour rogner les racines.

      Supprimer
    5. Corinne,
      Aucun problème avec la rogneuse de souche, réduit à l'état de sciure ça ne peut pas reprendre.
      Nous n'avons rien brûlé chez nous, on laissait les tiges sécher puis pourrir au sol. Nous ne mettons rien aux déchets verts, tout est réutilisé au jardin. En plus l'ailante ça brule très mal en dégageant de la fumée.
      Je vous conseille de faire appel à un vrai pro, une personne qui ait le diplome d'arboriste grimpeur, il saura vous aider.
      Bon courage
      Armez-vous de patience et tenez loi au courant.

      Supprimer
  11. On m a expliqué que l aliante peut même détruire des murs et canalisations. Sur l Ile de Ré ils s en débarrassent. Il peut ressembler à un Frêne mais j ai vu une vidéo où on voit bien des petits grains noirs à la base des feuilles et ça c est bon signe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Si vous pouviez signer votre commentaire, je saurais à qui je m'adresse...
      La sape des murs et des canalisations n'est pas le propre de l'ailante, beaucoup d'autres arbres le font. Le figuier par exemple a aussi cette réputation.
      Effectivement ses feuilles feraient penser à un frêne géant.
      Par contre je ne comprends pas votre dernière remarque sur les petits grains noirs.
      Bonne soirée

      Supprimer
  12. Bonjour,
    j'avais trouvé votre blog l'année dernière en cherchant des infos pour me débarrasser de cette pourriture ...
    J'arrachais les repousses sur mon "jardin" mais j'en avais une quinzaine dans une espèce de jungle en bout de terrain : les anciens proprios avaient laissé la nature reprendre le dessus avec des lauriers des bambous des ronces et des ailantes de 10 mètres...
    J'ai fait abattre quelques arbres et les ailantes mais entre avril et juin l'an dernier je me suis retrouvé avec 10 fois plus de repousses !!! j'ai dû acheter une machette pour me tailler un chemin puis j'ai profité d'une pluie pour attaquer la terre à la pioche pour dégager un maximum de racines : c'était impressionnant les réseaux que j'ai déterré !
    Hier j'ai refait le tour avec la pioche, c'est mieux mais je suis effaré par les endroits où ces sales plantes se cachent ! ça pousse au milieu des autres espèces et on dirait que ça étouffe tout.

    * pouvez vous me confirmer que à ce jour vous n'avez plus de problèmes d'ailantes?
    * savez vous si l'ailante repousse si je laisse ceux que j'ai arrachés par terre (faut il les brûler de suite?)

    merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Brice,
      Rassurez vous, nous n'avons toujours pas de repousse d'ailantes et il est normal que vous ayez 10 fois plus de repousses : vous avez coupé les arbres donc ce qui reste au sol réagit fortement.

      Notre méthode fonctionne bien, j'avais échangé avec un responsable de l'ONF et il n'expliquait qu'il procédait de cette manière également avec les arbres envahissants. Fauche tout les 15 jours au printemps et en automne également (pour que l'arbre ne fasse pas de réserve pour l'hiver). Nous on préfère l'arrachage à la fauche.
      De plus nous avions fait désoucher le maximum de souches soit au tracteur soit avec une rogneuse de souche, ça permet d'accélérer le processus.
      Mais vous allez y arriver, il va falloir être patient et persévérent.

      Inutile de faire un grand feu avec les pousses, elles ne s'enracineront pas si vous les laissez sur le sol. De plus les feux sont de moins en mois tolérés et l'ailante brule très mal, en dégageant pas mal de fumée.

      Bon courage, cela va vous demander pas mal d'énergie sachant que si vous baissez les bras à un moment, les ailantes vont en profiter et tout sera à recommencer.
      Bonne soirée

      Supprimer
  13. Bonjour, merci de votre témoignage ça rassure!
    Je note cependant une sorte d'incoherence, vous dites avoir rogné et arrachées les souches mais on voit sur l'une de vos photos une base coupées qui n'a ni été détournée, ni rognée.
    Est-ce bien le cas?
    Merci de votre réponse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Je vois la photo à laquelle vous faites référence.
      Non, non pas d'incohérence, j'avais indiqué une "bille de bois" et non une souche.
      La photo a été prise plusieurs années après l'abattage et le dessouchage de l'ailante. Le lierre a recouvert ce gros tronçon découpé et posé à environ 1 mètre de la souche. On ne l'a pas utilisé, tout comme le tas de buches qui est resté à pourrir tellement le bois est mauvais pour faire du feu.
      Je n'ai aucun intérêt à fabuler, le but de cet article étant simplement d'apporter un témoignage.
      Bonne soirée

      Supprimer
    2. Merci de votre réponse! en effet, je n'vais pas compris!
      J'ai un ailante de 15 mètres dont le tour de tronc mesure 2,4m, une belle bête comme on dit... Je l'ai longtemps pris pour une sorte d'acacia.
      Il est vraiment très proche d'un hangar ce qui exclu malheureusement la possibilité de le cercler qui me semblait séduisante à la base.
      Il a commencé à poser problème après avoir creusé une tranche à proximité, de nouveaux arbres on vu le jour de chaque coté de cette tranchée; ce qui laisse à penser qu'une racine a été sectionnée. Depuis, c'est la lutte permanente et en regardant sur internet je me suis rendu compte que c'était un arbre indésirable.
      J'ai plusieurs devis de plusieurs pros qui me préconisent tous une méthode différente!
      L'un préconise le rognage, l'autre la lutte chimique après abattage, l'autre le déssouchage classique et enfin un autre le déssouchage a la pelle mécanique ainsi qu'un travail de fouille à proximité directe.
      Evidement les prix sont tous bien différents.
      Lequel préconiseriez-vous?
      Quel pourrait être selon vous le résultat d'un déssouchage simple sans fouilles autour?
      Un énorme merci par avance de votre future réponse! ça rassure de trouver des personnes qui partagent leur victoire face à cet envahisseur!

      Supprimer
    3. Bonsoir,
      Difficile de vous répondre, je ne suis pas une spécialiste mais une simple jardinière.

      Juste quelques réflexions :
      - personnellement je suis contre l'utilisation de produits chimiques, je ne choisirais pas cette solution car pas très écologique
      - rognage et dessouchage sans fouille donneront le même résultat : vous devrez ôter les rejets pendants plusieurs années mais c'est globalement ce que nous avons fait ici, donc ça fonctionne si vous êtes persévérant.
      - le dessouchage avec fouille me semble la solution qui donnerait les meilleurs résultats mais c'est sans doute la plus chère et vous devrez être vigilants sur d'éventuels rejets

      Bon courage à vous

      Supprimer
    4. Merci de votre retour.
      je viens d'apprendre qu'un voisin a de nombreuses pousses, a une vingtaine de mètres de chez moi ce qui laisse a penser que les racines passent sous le mur de clôture et que mon problème est plus grave que je ne le pensais.
      Je reviendrais vous dire ce que j'ai fait.
      Merci

      Supprimer
  14. Il y a avait un gros et bel ailante chez mes voisins, il y a 10 ans il est mort et tombé, depuis une partie de leur terrain et la moitié du mien (plus de 2000m²) est envahie de repousses, je les arrache plusieurs fois par an mais pour chaque repousse arrachée il en revient 50 fois plus... Ils poussent même entre les pierres, les dalles et DANS LES MURS !!! J'en ai un qui sort dans ma cuisine !! Je l'imbibe de glyphosate et le coupe au bout de quelques jours mais il ressort toujours de quelques centimètres (à un mètre de hauteur du mur juste au niveau de la cuisinière) au bout de quelques semaines, ce truc est immortel ! Je ne peux pas l'arracher celui-là il faudrait que je détruise le mur de ma cuisine ! Il y a d'autres arbres invasifs chez moi (Provence) mais pas à ce point, c'est de la folie furieuse, je comprends les américains qui l'appellent Tree of Hell après l'avoir appelé Tree of Heaven au début à cause de son côté (méga) luxuriant. Avec le covid c'est 2 trucs des chinois dont on se serait passé... Mes voisins s'en foutent royalement, ils ont laissé repousser une vingtaine de petits arbres d'environ 15 mètres avec une mini forêt autour mais chez moi c'est bien pire même si j'ai limité leur hauteur à 7 ou 8 mètres. Je vois qu'il va falloir vraiment avoir recours aux grands moyens avec entreprises spécialisées. Quelle chance ai-je d'aboutir sachant que j'aurai toujours ceux de mes voisins (qui ne feront jamais rien) sur la limite qui en plus "pendent" dans mon terrain et tombent toutes leurs feuilles chez moi à l'automne ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Didier,

      Aïe, votre situation est très compliquée car si la souche et les autres ailantes sont chez le voisin, tout sera a refaire perpétuellement.

      Prenez conseil auprès d'un arboriste grimpeur qui est contrairement à moi un vrai spécialiste de l'arbre. Peut être aura-t-il une stratégie à vous proposer?

      Bon courage à vous

      Supprimer
  15. bonjour
    j'ai pour ma part fait venir une société qui m'a dit que le rognage n'était pas possible(pas d'accès), qu'il fallait que je tronçonne la souche le plus bas possible, percer, mettre soit de l'ail, soit glyphosate et systématiquement couper ou arracher tout ce qui sort sur le terrain pour bloquer la photosynthèse. Ils disent qu'en 3 à 4 ans je devrais en être débarrassée !! Les racines peuvent faire jusqu'à 40 mètres de long, je viens d'en enlever un morceau de 10m à la fourche bêche en la suivant ! La société m'a conseillée d'utiliser une débroussailleuse et le plus souvent possible, ils disent que sinon c'est moi qui vais m'épuiser et le reste(dessouchage, rognage)serait des dépenses inutiles. Il faut juste lui cacher la lumière. J'essaie, on verra bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Corinne,
      Tenez-moi au courant, n'hésitez pas à laisser un commentaire lorsque ce sera fait ou quelques mois après en apportant votre témoignage qui enrichira ce blog.
      Bonne soirée

      Supprimer
    2. bonjour à tous ,
      nous avons eu le même problème , il y a quelques années , nous avions un ailante , très beau surtout en automne , mais des rejets partout et j'ai vu que c'était une espèce invasive et que le bord des routes étaient envahi partout ou je suis passée en France
      Je l'ai fait abattre et bien sur rejets multipliés , donc mis produit désoucheur , pas de résultat ... fait trous dans la souche et mis acide nitrique ... PAS ECOLO tout ça , mais les rejets ont cessés pas revu pendant plusieurs années avant la vente de ma maison
      il semblerait que l'acide nitrique n'est plus en vente ....
      il me semble que des mesures devraient être prises à l'échelle nationale pour l'interdiction à la vente au minimum , il faudrait peut être consulter ONF ou INRA pour savoir si des études sont en cours

      Supprimer
  16. L humain est très certainement l’espèce qui s adapte le moins et comprends le moins ce qui l'entoure dont elle fait pourtant partie intégrante... et certainement actuellement l'espèce la plus dévastatrice, inutile, ignorante , arrogante et envahissante ... SOIT...
    Je ne comprends pas pourquoi les humains ne comprennent pas que la nature fait tout en temps en heure PARFAITEMENT et qu'elle a toujours une ou des raisons de le faire visible ou pas à l’œil nu et ce depuis bien plus longtemps que l espèce humaine qui vit sur terre et est déraisonnable.
    On abat des arbres honorables et majestueux autre que l'ailante qui pourrait être une solution à de nombreuse consommation au lieu abattre des arbres à conserver ET A protéger... et en plus "quand la nature" nous offre des pseudos envahissantes qui en fait sont des offrantes à grande consommation pour l humain qui surconsomme ... et du bois qui pousse vite et gratuit... Bien ... l'humain va tuer et dévaster des forets et du bois qui ne repousse pas vite au lieu de protéger les majestueux ... L ailante offre la tels le bambou et le saule une fois sec (tout en pouvant être avec des gants et précautions manipulé et former) pour concevoir des sculptures et habitats le bois une fois sec et préformer (il perd sa toxicité) s'utilise en lieu place ou complément ce avec légèreté à des conceptions en terre pailleux ou et chaux etc ..(on peut le cultiver sans le laisser pour autant envahir de trop grâce à la taille et à son utilité offrande abondante...) mais pourquoi alors qu'il a une raison d être là ou l homme pollue toujour plus l humain ose t il lui qui pollue croire que mère nature n a pas de bonnes raisons de l y implanter... Comme le bambou et le saule c'est à l humain de la maîtriser l appréhender, de l utiliser et non pas à l éliminer bêtement sans même l utiliser intelligemment ... Mais c est tellement mieux d abattre de grand arbres honorables et Majestueux ... qui poussent lentement sont très vieux et d'aller acheter ça a Leroy Merlin ...PFFfff Incroyable cette espèce humaine ...HOUUWWW la terre finira par regretter les dinosaures haha HA !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      J'ai publié votre commentaire même si je trouve qu'il manque de nuances.
      OUI en général les hommes détruisent à peu près tout sur la planète... Mais là n'est pas le sujet. L'ailante est un arbre qui est encore vendu en pépinière alors qu'il est terriblement traçant et invasif. Comme toutes les espèces invasives il pose la même question : devons-nous laisser faire, au risque de voir disparaitre la diversité des espèces naturelles du lieu et qui sont menacées par son expansion ou bien intervenir et abattre ou arracher?
      Chez moi l'ailante a été planté en totale ignorance de sa stratégie de croissance par d'anciens propriétaires. J'ai décidé d'agir avant que tout le terrain ne soit colonisé.
      Mais j'avoue que ça se discute.
      J'espère que vous avez pris le temps de lire les témoignages des personnes qui ont eu à faire à cet arbre et que vous avez ressenti leur désarroi.
      Je doute que vous connaissiez cet arbre...

      Supprimer
  17. Il faudrait donc laisser cette cochonnerie gagner du terrain?! Je pense effectivement que vous ne connaissez pas cet arbre. Il est arrivé par ses graines dans mon jardin, mon fils y est allergique(cloques qui suppurent), ses racines peuvent faire jusqu'à 40 m de long et moi elles descendent à 1m au moins. Les arbres fruitiers qui étaient là avant crèvent et mon potager a une terre qui devient acide et infertile à son contact. Alors je fais quoi? Je le laisse se propager, j'arrête de cultiver bio, sans pesticides ni engrais et je vais au supermarché du coin acheter légumes et fruits en provenance d'Espagne ou pire de Chine ou d'ailleurs, j'empêche mon fils d'aller jouer dans le jardin et je l'abrutis devant un écran, tout en priant bien fort pour que "l'envahisseur" ne parvienne pas à boucher ou casser mes canalisations ou mes fondations ! Il est déjà en train de détruire un site classé troglodyte en explosant les pierres par ses racines.

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour,
    Je viens de lire attentivement la description de votre aventure avec les ailantes ainsi que tous les commentaires et vos réponses. J'ai fait abattre un jeune ailante d'à peine trois ans après avoir découvert sa nature et ses inconvénients. J'ai ensuite entrepris de déterrer la souche, mais des racines sont demeurées enfouies et au printemps n'ont pas manqué de produire tout un tas de pousses. Ma question est la suivante : dois-je attendre un peu avant des les arracher (vous parlez d'une période allant du 15 juillet au 15 août) ou faut il les arracher dès qu'elles sortent (auquel cas bien sûr les racines ne viennent pas) pour cette histoire d'empêcher la photosynthèse, sachant qu'elles sortent au milieu des tomates ?
    Et de votre côté, toujours rien ?
    J'ajoute qu'il est dommage que certaines personnes n'aient pas publié la fin de leur expérience, ça aurait été intéressant et surtout utile !!
    Merci d'avance pour votre réponse et merci aussi d'avoir partagé votre expérience.

    RépondreSupprimer
  19. Je découvre l'ailante en scannant un specimen avec l'appli PlantNet et depuis j'en vois partout, ça me rend malade. J'en arrache 5 par jour dans mon quartier de Montreuil (93) il envahît les jardins, les talus du RER, le périphérique parisien. Je lutte depuis 5 ans contre des renouées du Japon, même combat. Ça croit vite et ça pourrait capturer du carbone mais si c'est au détriment de tout l'écosystème on n'y gagnera rien.

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour
    voilà 2 ans que je me bats contre l'ailante, vous lirez mes aventures en revenant sur les commentaires antérieurs. Je livre là les résultats de ma bataille! glyphosate sur 2 souches(je sais ça ne va pas plaire à tous) il m'en restait un peu. J'ai en plus creusé pour suivre les racines, certaines grosses comme ma cuisse sur plus de 10m de long et plus profond que la hauteur du genou. Mon jardin, c'est encore Verdun mais je veux surveiller que cela ne repousse pas avant de reboucher. Ca a l'air de fonctionner sur une souche, toujours en place sur la clôture avec mon voisin, avec remise 2 fois de glyphosate dans les trous à la perceuse sur 2 ans. Sur l'autre souche, les racines sont tellement imbriquées que je n'arrive pas à toutes les avoir et le glyphosate ne suffit pas, ça repousse. Je précise que je creuse à la fourchebêche pour ne pas couper les petites racines, que j'enlève délicatement pour tout récupérer et je brûle car sinon, si ça part en déchets verts ou dans le compost, ça se réactive(c'est ce que m'a dit l'office des forêts). Je pense que le glyphosate n'est que d'un petit secours et que seul l'effort de récupérer les racines sur toutes leurs longueurs donne un résultat probant. J'enlève également les pousses de 2-3 cm des graines qui me viennent de la forêt, elles sortent en ce moment. J'avoue que cette année, sur la souche restante, je me limite pour l'instant à extraire les pousses car tous ces efforts ont exigés par la suite des séances de kiné !! Bon courage à tous.

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour,
    J'ai la même expérience que beaucoup ici : j'ai découvert l'ailante en déménageant. J'en ai deux gros (environ 80cm de diamètre) qui ont essaimé sur des dizaines de mètres à la ronde. L'ancien propriétaire a laissé faire pendant des années. J'en ai partout maintenant, dont une quinzaine d'individu dont le diamètre dépasse 20cm. Enfin dépasse, dépassait. J'ai tout tronçonné. Il me reste à abattre les deux gros cette année, je le ferai à la fin du printemps, quand les réserves racinaires auront été consommées.
    Pour les autres, je n'imaginais pas la vivacité des rejets avant de les recéper. Depuis, j'arrache ce qui est petit, je coupe ce qui est gros. Tout ce qui passe sous la tondeuse est tondu.
    La lente guerre d'usure a commencé !
    Dernièrement, j'ai percé les souches et mis de la cyanamide calcique dedans. J'espère que ça fera effet.
    Une dernière chose, j'avais une haie envahie. J'ai arraché tout ce que j'ai pu et j'ai couvert le sol de 10cm de BRF. Rien n'a repoussé depuis. Ca ne fait que quelques mois, mais j'ai des repousses ailleurs. Donc couvrir le sol peut-être une piste.
    Bon courage à tous !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

articles les plus consultés

La bouture à l’étouffée

Les championnes du régime sans eau

La technique de l’arcure.

Paul transon, un gentil géant.

La floraison des rosiers

Rétrospective juillet : des floraisons à foison!

la salamandre et le triton

Le jardin sauvage

Aménagement de la cour, épisode 2 : la mise en oeuvre sur le terrain