Jolis piafs !


Comme chaque hiver, au Jardin des Mille Temps, nous nourrissons les oiseaux. C'est devenu une habitude, un rendez-vous entre eux et nous. Parfois, j'ai même l'impression que lorsque la nourriture se fait rare, les mésanges viennent me chercher en se posant sur le rebord de la fenêtre.
C'est pour nous l'occasion de profiter de leur présence au plus près de la maison car certaines mangeoires sont installées juste devant les vitres de la cuisine et pour Gilles, de réaliser de jolis clichés.


Depuis cet automne nous avons disposés de grandes bassines en galva pour créer des jardinières de plantes aquatiques. Nous n'avions pas prévu qu'elles serviraient également d'abreuvoir, mais toute la gente ailée les a vite adoptées. Mésanges et tourterelles y boivent régulièrement.


Les premières à venir sont les mésanges charbonnières et les adorables mésanges bleues. Elles règnent sur les points de nourrissage les plus proches de la maison.




Les moineaux, très présents aux agrainoirs du potager viennent aussi se joindre aux mésanges.


Par contre, le rouge gorge préfère rester en retrait de tout ce remue-ménage, je le sens plus craintif. Il a ses habitudes plutôt dans la cour de l'autre côté.
La mésange nonnette que je croyais disparue l'année dernière est revenue cette année. Elle n'a pas l'air d'apprécier la compagnie des autres mésanges. Elle aussi se nourrit dans la cour.

Nonnette de dos avec moineau mâle à droite

Et puis certains matins, il y a ce pic vert un peu étourdi qui caracole à moins de dix mètres de la maison tout occupé à chercher sa nourriture.


Parfois aussi nous apercevons le geai et ses jolies plumes bleues.


Dans le fond de la prairie, nous observons les faisans presque chaque matin, se promenant lentement en longue cohorte allant jusqu'à une dizaine d'individus. Même s'ils se sont habitués à notre présence ils restent des animaux sauvages et ne se laissent pas approcher à moins d'une quinzaine de mètres. Il est difficile de les photographier. Ils nichent dans nos arbres et s'installent bruyamment chaque soir.

Faisan mâle au fond avec ses belles couleurs et faisane en robe marron bien plus terne

Il y en a même un qui dort dans un des bouleaux de la cour et comme il prend un temps fou à se décider Gilles a pu le photographier.


Les étourneaux sansonnets ont repris depuis quelques jours leur caquetage impertinent.


Avec la neige, la semaine dernière ça a donné de bien jolies choses :
Tout d'abord le ballet des mésanges bleues, malicieuses et si photogéniques.





Ensuite les mésanges charbonnières, certaines viennent aussi au plus près.


Tapageurs mais gardant leurs distances, les moineaux présents depuis quatre ou cinq ans au jardin.


Le tableau ne serait pas complet sans les pinsons. Contrairement aux mésanges et aux moineaux ils n'arrivent pas à s'accrocher aux boules de graisse et de graines. Certains pourtant s'y essaient et j'observe leurs tentatives en vol stationnaire.




Miam! Un ver de terre congelé!


La neige avait décidé le rouge gorge à s'avancer près des fenêtres.



La palme de l'oiseau le plus craquant est remportée par cette mésange bleue venue sans façon se nourrir dans le seau de déchets pour le compost... Cliché pris à moins de cinquante centimètres...


Commentaires

  1. Tes photos de piafs sont vraiment magnifiques. J'adore aussi tes installations, les tasses et soucoupes, la bouteille. C'est une très joli ambiance romantique qui règne dans ton jardin. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonsoir Patricia,
      Ces tasses je les adore mais je n'arrive pas a en trouver d'autres dans le commerce. Du coup j'ai fait mes placards et réquisitionné tout ce que j'avais en dépareillé. Gilles me les a percées, je dois encore trouver une chaînette et des crochets et j'en aurai de nouvelles pour l'année prochaine.
      Bonne semaine à toi

      Supprimer
  2. waou, tes photos sont exceptionnelles, quel plaisir de voir cette diversité dans un jardin qui semble leur plaire et où tout ces oiseaux trouvent apparemment un repère de tranquillité et de bonne bouffe
    Merci pour ce beau partage
    Belle et douce soirée
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir
      J'ai effectivement constaté sur ton blog combien tu aimais mes photos...

      Supprimer
  3. J'ai la chance de visiter souvent ce lieu paradisiaque. Tout y est harmonie et complicité.
    Félicitations à cette famille qui sait, malgré la charge de travail, restée contemplative et
    émerveillée.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,
      En espérant que cela fasse des émules! Et en attendant de voir le tien....
      bises

      Supprimer
  4. Il y a chez rouge cabane, depuis 18 mois, un redoutable chasseur de tous ces petits oiseaux qui ont très bien compris que leur intérêt était d'aller voir ailleurs..les mésanges et autres rouge gorge ont donc déserté le jardin ...le seul que je vois encore est le geai ..mais de loin ...j'aime beaucoup mon chat mais j'aurais préféré qu'il soit comme le précédent , totalement indifférents aux oiseaux et aux souris .... quel plaisir de voir que le jardin des mille temps est un havre de paix pour toutes ces petites boules de poil ... et félicitation à l'oeil avisé de Gilles....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Hélène,
      Ouh le vilain chat, c'est je crois, leur côté le plus détestable. Notre chat Nougat est également un tueur. Nous avons déjà fait plusieurs sauvetages...
      Il se vend sur internet des sortes de chouchous de couleurs vives appelés "birdbesave"qui se passent autour du cou des chats. Les oiseaux repérant bien ces couleurs, le chat ne passe plus inaperçu. J'ai menacé le dit Nougat de finir avec une de ces collerettes ridicules s'il ne laissait pas les oiseaux tranquilles. Depuis il se concentre sur les campagnol... Mais si, mon chat m'écoute!😃

      Supprimer
  5. C'est formidable de pouvoir faire d'aussi belles photos de tous ces petits et gros oiseaux! Hier, c'était les mésanges qui volaient autour de moi, manifestement elles trouvaient qu'il était temps que je retourne chez moi, et leur laisse le jardin!
    Bon dimanche, Véro.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Véro,
      Les oiseaux c'est que du bonheur... il y a quelque chose chez eux qui me touche... peut être un peu de notre condition animale oubliée
      Bonne semaine

      Supprimer
  6. Quel bonheur de les voir d'aussi près ! Chez moi aussi, les mésanges bleues et charbonnières sont nombreuses, mais je n'ai pas revu les longues queues. Moineaux et merles sont les hôtes perpétuels du jardin, ainsi que les rouges-gorges qui se montrent bien difficiles à photographier alors qu'ils peuvent se tenir à un mètre à peine quand je jardine. Je ne vois guère le geai en ce moment mais le gros bec casse noyaux a fait plusieurs apparitions et j'ai tout une troupe de pinsons qui comme le rouge_gorge se nourrissent à terre. L'absence de chat à la maison commence à se faire sentir, les chats du voisinage essaient d'annexer le jardin. Je fais la police pour que les oiseaux puissent continuer à y être en paix. Merci à tous deux pour ce beau moment au plus près de ces petites bêtes. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Florence,
      Chez moi aussi pas d'observation de mésange à longue queue cette année et pour l'instant aucun gros bec à l'horizon.
      Surveille bien ton matou.
      Bises

      Supprimer
  7. Tu nous régales avec ces magnifiques photos. Merci Bénédicte et Gilles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Maryline,
      Il faut dire qu'ils sont craquants ces p'tits piafs...
      Gilles est toujours en embuscade avec son appareil photo....
      Bonne soirée

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

articles les plus consultés

La bouture à l’étouffée

Les championnes du régime sans eau

Paul transon, un gentil géant.

Rétrospective juillet : des floraisons à foison!

Aménagement de la cour, épisode 2 : la mise en oeuvre sur le terrain

La floraison des rosiers

Le sentier aux bassines (le bois jardiné 2)

Le jardin sauvage

Rétrospective mars : émergence

La fin d’une espèce invasive : les ailantes