L’art de faner en beauté

les jolies graines du coeur de Marie

J’adore les fleurs et m’extasie sans relâche devant leur floraison, mais sitôt celle-ci terminée, je me tourne vers la prochaine à venir. Je taille, je coupe ce qui a fini de fleurir : tout doit rester propre et beau à regarder.


knautia macédonia en bouton, en fleur et fané
Pourtant, n’y-il a-t-il pas des plantes qui sont belles une fois fanées, qui restent décoratives ?

Bien sûr on pense en premier lieu à la délicate nigelle de damas, dont les capsules ouvragées nous enchantent après la jolie floraison. Je n’en ai plus au jardin, car je suis un peu fâchée avec les annuelles, ou plutôt avec leur germination, ne restent que celles qui se ressèment toutes seules.

allium Christophii fané
Il y a également les hortensias au coloris évolutif en fonction de l’avancée de la floraison et qui nous permettent de réaliser de jolis bouquets secs. Ce n’est pas encore la saison, ils commencent juste à fleurir.

Il y a aussi les immortelles, les lunaires (appelées également monnaie du pape), les physalis (ou amour en cage, coqueret du perou) et les chardons dont les fleurs ou les graines séchées ont décoré les maisons, avant l’arrivée des fleurs artificielles.
benoite Léonard sur laquelle il ne subsiste plus
 qu'une dernière couronne de pétales
J’en ai eu une telle overdose dans mon enfance que j’ai du mal à les supporter. Seule exception, les lunaires pour leur très belle et précoce floraison violette.

Je vais vous parler des autres, des moins connues...

Ce n’est pas non plus une liste exhaustive que je vais vous dresser, c’est simplement le résultat d’une réflexion depuis ce printemps.

différents stades de défloraison de l'allium purple sensation
Tout est parti d’une remarque que j’ai faite à mon mari en regardant une photo qu’il avait prise : « mais elle est fanée ! » lui avais-je dit. Il m’avait répondu qu’il n’en savait rien, il la trouvait simplement jolie.
La fleur en question était une anémone pulsatile qui s’était transformée en petite houppette légère. 
Depuis je regarde les végétaux différemment. 
Il n’y a pas que la floraison qui peut être intéressante, le bouton et la fleur fanée également.

pavots somniferum
A ce jeu-là ce ne sont pas les rosiers les grands vainqueurs : plus les fleurs sont doubles, plus elles ont du mal à faner joliment. Il faut donc aller chercher du côté des fleurs simples, pour trouver des candidats intéressants. 

Au jardin des mille temps nous avons Rosa Rubrifolia (ou R glauca) dont les églantines rose vif fanent bien. Elles laissent place à de très jolis cynorhodons, tout ronds et pourpres. Comme le rosier est non remontant, on peut donc les laisser.


rosa rubrifolia et ses jolis cynorhodons
Voilà donc un rosier intéressant : la jolie couleur prune de son feuillage, son unique floraison de fleurs simples qui défleurissent sans qu’on ait à s’en occuper et dont les fruits prennent le relais jusqu’en hiver. Sur qu’il vous plait plus que si vous aviez simplement lu « rosier non remontant ».

Une autre plante étonnante est la clématite « Florida bicolor » dont le cœur subsiste bien après que les pétales soient tombés et donne l’impression d’une jolie pâquerette posée là haut sur le mur. 


le coeur de la clématite florida bicolor fanée à gauche
Précieux également les aulx, qui restent longtemps décoratifs avec deux espèces intéressantes : « purple sensation » qui passe du violet au stade de la floraison au vert lorsque les graines se forment. L’autre variété est "christophii" dont les énormes boules étoilées grossissent encore un peu et sèchent.


pavot orientalis
Il y a également les pavots orientalis dont les jolies capsules décoratives prolongent l’éphémère floraison. Les pavots somniférum produisent eux aussi des capsules pleines de graines que mes filles adorent secouer, elles se chargent de les disperser au gré de leurs jeux.

Enfin, mes jolies benoites « Léonard » ont défleuries gracieusement et le petit hérisson de graines est resté longtemps décoratif.


En conclusion, le stade après la floraison devrait être pris en compte lorsque l’on choisit une plante. 
C’est finalement une qualité supplémentaire, un peu comme pour les arbres dont on mentionne maintenant la couleur des feuilles en automne ou une écorce remarquable.

anémone pulsatille fanée et pourtant toujours aussi belle

Commentaires

  1. une réflexion intéressante sur la beauté à tous les stades.
    C'est sûr qu'à ce jeu-là, les rosiers ne sont pas les mieux lotis. J’avoue ne garder personnellement aucun cynorrhodons.
    Un faible pour les capsules de pavots, si graphiques !
    Belle journée

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Alix,
    Cela permet de bien mieux considérer des fleurs qui pour moi étaient jusque là des faire-valoir des rosiers. Finalement elles sont tout aussi intéressantes même si moins spectaculaires car le stade fané est attractif.
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  3. Je garde aussi bien souvent les fleurs fanées qui ont un côté esthétique . Bien évidemment les aulx très graphiques mais au bout d'un moment les tiges tombent.Il m'arrive de les replanter plus loin. Les alliums Shubertii sont de vrais feux d'artifice une fois secs J'ai ce rosier rubrifolia depuis l'automne mais pas encore de fleurs. Je laisse également les baies pour l'automne.Les phlomis également sont très décoratifs fanés . A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Maryse
      Chez moi aussi les aulx finissent par se coucher ou casser.
      J'ai aussi des phlomis, mais comme je ne les ai pas du tout arrosés, ils ont grillés.... Le jardin en ce moment c'est plus du sauvetage que du jardinage...
      Bonne journée

      Supprimer
  4. A chaque fleur, sa forme sa couleur ! Elles sont très jolies ! Bonne journée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans oublier d'apprécier ses fleurs fanées!
      Bonne journée

      Supprimer
  5. Nous découvrons votre blog et nous l'avons ajouté à nos liens.
    Joli constat que celui d'envisager les plantes au delà de leur floraison. Les plantes deviennent alors graphiques et mystérieuses.
    Bon courage pour l'arrosage !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et bienvenue!
      merci pour le lien.
      J'essaie en effet de regarder les choses en dehors de mon prisme habituel. Beaucoup de plantes ou de stades d'évolution de végétaux peuvent être intéressants : le débourrage des feuilles au printemps, les boutons, la chute des feuilles ou encore les fleurs fanées. Et effectivement il faut un peu d'abstraction, on s'attache plus au graphisme qu'à ce que c'est réellement.
      A bientôt

      Supprimer
  6. Quel beau regard porté sur la vie des fleurs.
    ! J'ai savouré cet article et je reviendrai régulièrement savourer les suivants. A très bientôt alors ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue,
      Merci pour les encouragements, ils me sont précieux. Un blog est un peu comme une bouteille à la mer, j'y mets ma passion, mes convictions mais je ne sais pas si elles seront partagées...
      Alors à bientôt...

      Supprimer
  7. Bonjour Bénédicte, je découvre ce blog...et je l'aime déjà ! Les coloris donnés à ce jardin sont beaux et le cadrage des photos l'est aussi.
    Bon weekend

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Jacqueline,
      Merci et bienvenue. Les fleurs et leurs couleurs c'est mon domaine mais les photos c'est celui de mon mari. Il les regarde différemment de moi et finalement nous nous enrichissons de ce dialogue.
      Bon week end.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

articles les plus consultés

Les championnes du régime sans eau

La bouture à l’étouffée

Paul transon, un gentil géant.

Rétrospective juillet : des floraisons à foison!

Aménagement de la cour, épisode 2 : la mise en oeuvre sur le terrain

Le sentier aux bassines (le bois jardiné 2)

Le jardin sauvage

Rétrospective mars : émergence

La floraison des rosiers

Un an ensemble