Plaidoyer pour les jours de pluie





En ce début du printemps, après la longue période de grisaille qu’est l’hiver, nous aspirons tous à nous promener et à jardiner sous un ciel d’azur.

Alors, dès que le temps tourne à l’eau nous nous réfugions derrière nos carreaux, espérant le retour du soleil.


Et pourtant…

Si nous prenions nos bottes et nos cirés et allions déambuler sous la pluie ?

Regarder notre jardin d’un autre point de vue. 


Plus de balades sur les pelouses, mais plutôt des détours sous les arbres, s’arrêter, à l’abri, et regarder à travers les branches les massifs autrement…
Si le gris a chassé le bleu du ciel, les couleurs pourtant n’en sont pas moins belles : le vert foncé de l’herbe, les verts tendres des feuillages qui débourrent, les pourpres qui tranchent encore plus, les jaunes plus lumineux.


Enfin certaines plantes se révèlent sous la pluie c’est le cas de l’alchémille et des sanguisorbes et d’autres apparaissent sous un jour nouveau, parées de gouttelettes d’eau.

J’aime me promener dans mon jardin, par tous les temps.


Même lorsqu’il pleut. 


Je sors souvent lorsque j’entends les chants des oiseaux, annonciateurs d’une accalmie et je profite de cet instant pour flâner avec mes pensées. 
Je n’ai rien d’autre à faire à ces moments-là, contrairement aux périodes de temps sec où mes promenades tournent rapidement à la liste des tâches restant à effectuer au jardin.  


Et puis… si  vous persistez à préférer le soleil à la pluie, rassurez-vous la météo a annoncé le retour du beau temps d’ici peu….
















Commentaires

  1. C'est vrai que c'est très beau. Moi j'aime la nature par tous les temps... Et n'oublions pas que sans la pluie... notre planète serait bien terne !

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Hélène,
    C'était pour mettre un peu de poésie pendant ces deux semaines de temps pluvieux et morose des vacances.
    Pour moi qui n'a pas l'arrosage automatique, la pluie c'est vital au jardin elle me libère quelque temps de la corvée de l'arrosage et elle remplit mes cuves. Ça m'aide à voir le bon côté des choses.
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour, je suis la grande sœur d'Hélène Guillemot qui m'a conseillé de venir jeter un œil sur votre site car je suis une folle de nature, les fleurs plus que tout, mais aussi les oiseaux, écureuils, lapins, faisans etc..que nous avons la chance de voir dans notre jardin quand la chance nous sourit ; vos photos sont tout simplement magnifiques, elles révèlent parfaitement la diversité et la beauté de la Grande Nature; PARFAITE. Merci

    RépondreSupprimer
  4. Rebonjour Bénédicte peux-tu stp me dire quel est le nom de la plante sur la troisième photo en partant du bas, elle a l'air bien jolie. Si tu le permets je vais aussi mettre ton blog dans mes liens. D'avance je t'en remercie, beau week-end de Pentecôte à toi et ta petite famille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Maryline,
      Bienvenue chez nous.
      La plante sur la troisième photo en partant du bas est de la pimprenelle (sanguisorba officinalis), elle est effectivement très jolie. Chez nous sa principale utilisation est culinaire : elle est excellente ciselée crue car elle développe une saveur concombre et nous aimons l’incorporer dans nos préparations apéritives !
      J’ai d’autres sanguisorbes qui sont ornementales et qui fleurissent plus tard en saison.
      Je te remercie de mettre le jardin des mille temps dans tes liens, c’est super gentil !

      Supprimer
  5. Moi aussi j'aime tous les temps, même si je me lasse de la pluie si elle tombe non stop durant plusieurs jours ;)
    La pluie est si rafraîchissante pour le jardin! Et c'est vrai qu'en sortant pendant une brève accalmie, au moins, on ne se retrouve pas en train de planter, désherber, déplacer... On savoure!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

articles les plus consultés

La bouture à l’étouffée

Les championnes du régime sans eau

Rétrospective juillet : des floraisons à foison!

Paul transon, un gentil géant.

Aménagement de la cour, épisode 2 : la mise en oeuvre sur le terrain

Le sentier aux bassines (le bois jardiné 2)

Le jardin sauvage

Rétrospective mars : émergence

La floraison des rosiers

Un an ensemble