Rétrospective Septembre : en attendant l’automne…


En attendant l’automne de petites choses légères se promènent dans les airs, retenues un instant par les sanguisorbes fanées qui leurs murmurent : « dis… où vas-tu ? ». Juste le temps de reprendre son souffle elles poursuivent leur quête poussées par le vent.


En attendant l’automne, les hirondelles aussi sont parties vers des cieux plus cléments. Celles qui restent au jardin figées sur leur piquet regardent les rosiers refleurir dans la douce lumière dorée.


Tiens ! voilà « Amédée Langlois » et « Denise Cassegrain » qui ne s’étaient pas fait tirer le portrait au printemps et qui posent maintenant devant l’objectif. 

Amédé Langlois
Denise Cassegrain
Dans la cour "devant", les rosiers ont fleuri par vagues successives depuis fin août jouant sans relâche leur spectacle, merci les polyanthas orléanais…

Mme Arhtur Robichon

Jean Mermoz

Plus loin, en attendant l’automne, le massif "des abeilles" commence enfin à capter nos regards. J’étais assez déçue que toutes les vivaces plantées au printemps ne fleurissent pas, mais le massif à l’ombre des grands érables est très sec. Elles se rattrapent maintenant. Les asters « Little carlow » et « Constance » ont entamé  un  joli ballet avec le ligustrum « lemon & lime ».
Aster "little carlow"

massif des abeilles les bleus et les dorés ont repris un peu d'éclat

caryoptéris "worchester gold" et "heavenly blue" devant le lisgustrum "lemon & lime"

rosa rubrifolia er ses cynorrhodons

solidago rugosa

En attendant l’automne les matins sont si beaux qu’ils nous font oublier la chaleur de l’été.



En attendant l’automne, je me demande : « Aurons-nous des couleurs flamboyantes bientôt ? Des ors, des pourpres, des mordorés ? Le bouquet final avant le trop long hiver ? »


Commentaires

  1. Et bien, ton Denise Cassegrain prolifère à qui mieux mieux ! Il paraît que ces excroissances sont favorisées par la sécheresse. La rançon de la canicule ? La rose prend une allure surnaturelle. Je n'ai jamais observé à ce point ce phénomène.
    J'aimerais bien cultiver un jour Jean Mermoz et Mme Arthur Robichon. Leur feuillage a l'air bien sain.
    Bonne soirée Béné, à bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Alix
      Tu as sans doute raison pour Denise Cassegrain, les nouvelles floraisons sont plus classiques: de jolis pompons blancs.
      Jean Mermoz est un de mes chouchous, quand à Mme Arthur Robichon elle illumine un massif entier avec sa floraison. J'ai également Mme Taft qui lui ressemble mais avec un coloris rose plus foncé.
      A bientôt

      Supprimer
  2. Ces orleanais sont à toutes épreuves! Jean Mermoz est très séduisant!
    Je vais en rajouter et faire ma sélection cette semaine.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Sophie
      Oui Jean Mermoz est très joli, très romantique, il est tardif un peu comme "The fairy".
      A bientôt

      Supprimer
  3. Cela fait plusieurs fois que je vois sur les blogs cet aster "Little carlow". Il me plait décidément beaucoup ! Et le bleu des caryoptéris j'adore ! Je pense me procurer "heavenly blue" à qui j'ai déjà réservé une future place dans un massif.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour et bienvenue,
      Je trouve "little Carlow" très élégant. par contre j'ai du le déplacer car au début il était planté contre un mur au sud et il n'aimait pas du tout. Il avait sans arrêt l'oïdium (le blanc). Depuis cette année il est dans un autre massif pourtant très sec et il se porte bien mieux.
      J'aime beaucoup les floraisons bleues, il y a un massif qui devient presque tout bleu l'été. La floraison des caryoptéris dure environ 3 semaines. Il faut les tailler court au mois de mars sinon ils s'écroulent.
      A bientôt

      Supprimer
  4. Coucou Bénédicte.Depuis le temps que j'admire ce Denise Cassegrain, il va finir par entrer au jardin.Mais trop tard pour cette année.Ma commande est close.Les prochains seront certainement des petits polyantas prenant moins de place.Donc , je compte sur ton aide pour me guider à ce moment là.On en reparlera.Nous revenons d'un weekend Orléanais bien rempli que nous avons commencé par le "Théatre de Minuits " où sont répertoriés les rosiers "Eve".Cette association a vraiment besoin d'aide et nous avons apporté des vivaces pour agrémenter les pieds des rosiers.En as tu entendu parler ? Bises et bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Maryse
      Oui j'en ai entendu parlé plusieurs fois,mais pour l'instant je n'y suis pas allé. Je crois que l'endroit est tout jeune.
      Bises

      Supprimer
  5. Cette Denise Cassegrain est vraiment insolite ainsi et bien attirante. Belle soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Maryline
      C'est fou ce gros oeil vert! Elle m'a fait tout un début de floiraison comme ça. Maintenant ses pompons sont redevenus un peu plus normaux. C'est un super rosier.
      A bientôt

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

articles les plus consultés

La bouture à l’étouffée

Les championnes du régime sans eau

Rétrospective juillet : des floraisons à foison!

Paul transon, un gentil géant.

Aménagement de la cour, épisode 2 : la mise en oeuvre sur le terrain

Le sentier aux bassines (le bois jardiné 2)

Le jardin sauvage

Rétrospective mars : émergence

La floraison des rosiers

Un an ensemble