Rétrospective juin : Show au jardin !


Juin au jardin est mon mois préféré, celui où le végétal en met plein la vue!
Pourtant cette année j'aurais aimé que le temps s'étire plus lentement pour pouvoir profiter de chaque fleur. Un peu bousculée par l'urgence je n'ai pas pu apprécier pleinement.


Dans la cour devant, le dernier massif est en préparation avec sa lasagne élaborée tardivement mi-mai. Les gelées dévastatrices d'avril m'avaient découragé et j'ai attendu que les Saints de glace soient passés pour la terminer.
Il aura pour nom le "massif de la clé de voûte" car il est la synthèse et le lien avec tous les autres.
Pour l'instant il est planté de tomates et de poivrons qui voisinent donc avec les roses.

"reine des violettes" taillée au printemps avec la technique de l'arcure
pour celles et ceux qui veulent voir le résultat.
Ici seulement la moitié du rosier est prise en photo

Quelques clichés du massif le long de la maison où alternativement un côté puis l'autre ont capté nos regards. 
Au centre, le petit massif blanc avec ses incroyables helichrysum italicum au feuillage argenté et au délicieux parfum de curry. Je les avais pourtant rabattus sévèrement au mois de mars et ils ont déjà repris leur volume initial. 
Derrière eux des marguerites "crasy Daisy" toutes ébouriffées, passées en trois années seulement de la taille d'un petit godet trouvé dans une jardinerie, à une touffe impressionnante à la généreuse floraison.


Rosiers et sanguisorbes sont une de mes associations fétiches car j'aime le contraste entre leur légèreté et le côté raide des rosiers. 
Cette année le nepeta "Dawn to dusk" est venu ajouter sa touche rose grisée un peu floue.
En fin de journée cette partie du massif est animée par le ballet incessant des papillons, des bourdons et des abeilles.




Les véronicastrum sculpturales se sont mises à fleurir elles aussi.


L'achillée millefeuille termine sa floraison et s'éteint tout doucement.


Allez encore quelques roses pour le plaisir!

Martin des Senteurs

Mme Taft

Molineux

Ne pas oublier de regarder à nos pieds la si jolie floraison de l'achillée mollis le long de la haie de buis.


Juin c'est aussi le mois des pavots somniferum qui se sèment où bon leur semble....


... pour jouer parfois à des associations de couleur à la limite du supportable pour moi : rouge et violet... vous n'y pensez pas!



Et  lorsqu'ils fanent c'est un autre spectacle qui commence.


Côté mise en scène les aulx ne sont pas en reste mon plus!



Les deux penstémons survivants au froid hivernal ont bien fleuri.



Après le temps des roses vient celui des hortensias. Peu de floraisons pour les macrophylla et les serrata car ils ont gelés au printemps. Par contre ils ont bien supporté les températures caniculaires du mois de juin dans leurs bassines.


Les hydrangea arborescents dans leur nouveau massif (pour l'instant pas assez abouti pour que je le montre....) supportent plutôt bien le soleil. Il n'y a que les températures supérieures à 30°C qui leur font pencher la tête.




Les coquelicots sont maintenant fanés, leur floraison a été tellement belle et intense. 
J'aime d'autant plus ces clichés car c'est la fixation éternelle d'un morceau d'éphémère. 
L'année prochaine  à cet endroit il y aura bien autre chose...



Le massif des abeilles avec ses tons jaunes et bleus a été opulent grâce à la floraison des nepeta "six hills giant" et aux feuillages jaunes des origans décoratifs.


L'achillée "Moonshine", fort belle en début du printemps avec son feuillage argenté a illuminé avec ses ombelles (que je qualifierais de solaires plutôt que lunaires) ce massif adossé à de grands érables vert sombre.


Voici mon nouveau coup de cœur, 
j'ai attendu trois ans sa floraison et je ne le regrette absolument pas : la cephalaria gigantea. 
Cette vivace est belle à la fois en bouton, en fleur et même fanée!  Sa haute stature ajoute un peu de profondeur au massif.

Je vous laisse avec ces trois clichés pris par Gilles; tous aussi beaux les uns que les autres, n'ayant pas su lequel choisir.





Commentaires

  1. Superbes photos et très très beau jardin! Merci pour la balade.
    Bonne journée. Francoise N

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Désolée pour cette réponse un peu tardive mais nous étions en congés et le retour à la vie normale est un peu difficile.
      Merci d'être venu vous balader chez nous ...
      Bonne semaine

      Supprimer
  2. Je suis complètement fan de ta photo Alchemilles mollis haie de buis et alliums .Mes teintes fétiches. Il n'empêche que que l'association rosiers sanguisorbes népéta est une belle réussite .Mes macro se sont remis à ma grande surprise du gel printanier et ont bien fleuri.Dans l'ensemble , mes hydrangéas ont plutôt un bon comportement cette année de sécheresse.Ce qui m'enchante particulièrement.Je ne les arrose pas plus que les rosiers . Ta "Clef de voute " va être le couronnement de ton jardin .Tu dois être satisfaite d'arriver à ce stade même s'il reste toujours à améliorer.La chaleur est repartie en force ; on espère l’orage attendu demain .Je supporte mal les grandes chaleurs. Bises Béné et bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Maryse,
      Lorsque nous sommes arrivés la haie de buis se trouvait bien esseulée... J'adore la floraison et le feuillage des achillées mollis j'ai donc commencé à en planter, puis j'ai rajouté les aulx il y a 3 ans. Mais cette année un seul a fleuri... On verra l'année prochaine.
      En ce moment je ne me lasse pas de contempler mon trio favori : rosiers, nepeta et sanguisorbes. Gilles aime moins il ne le trouve pas assez dynamique.
      Chez moi aussi les hortensias supportent mieux la chaleur mais le scénarios n'est pas le même que l'année dernière car les orages font redescendre les températures et arrosent le jardin régulièrement ce que nous n'avions pas l'année dernière.
      La cour sera finie avec la création de ce dernier massif.... Après nous nous attaquerons à d'autres parties du jardin...Mais ça c'est une autre histoire!
      Bises et bonne semaine

      Supprimer
  3. Les photos sont magnifiques et c'est un plaisir que de découvrir des floraisons que notre terre argileuse ne nous permet pas d'obtenir. Merci pour ce partage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour les Duo!
      Les photos c'est Gilles qui n'aiment pas les fleurs!
      Quelles sont les plantes que vous ne pouvez pas avoir??? car votre Eden était tellement fleuri en juin que je me suis dit que tout y poussait merveilleusement bien!
      Bises à vous

      Supprimer
  4. Très belle promenade à nouveau. Douceur des ambiances, richesses des coloris tout en nuances, ta palette est extrêmement séduisante. Bonne semaine. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Florence,
      Ma palette est en train d'évoluer et d'intégrer de nouveau coloris comme l'orangé et le corail mais toujours associés à leur couleur complémentaire et à petites doses pour dynamiser mais ne surtout pas choquer.
      Bises

      Supprimer
  5. Magnifique Béné! Déjà, dès la première photo, je suis charmée par l'association! Mais tout au long de l'article j'ai admiré chaque image! Les coquelicots waouw! Martin des senteurs, waouw! Ta clé de voûte, waouw! Tes sanguisorba, waouw... Tu m'as compris, j'arrête là! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Malo,
      C'est le privilège d'un grand jardin, je ne suis pas limitée... Je teste plein d'associations car j'ai horreur de me répéter. Et je peux m'adonner à la collectionnite aiguë : je dois bien avoir une douzaine de sanguisorbes maintenant!
      bises

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

articles les plus consultés

Les championnes du régime sans eau

La bouture à l’étouffée

Rétrospective juillet : des floraisons à foison!

Paul transon, un gentil géant.

Aménagement de la cour, épisode 2 : la mise en oeuvre sur le terrain

Le sentier aux bassines (le bois jardiné 2)

Le jardin sauvage

Rétrospective mars : émergence

La floraison des rosiers

Un an ensemble