Rétrospective mai : en attendant les roses



En attendant les roses, les massifs me paraissent vides, les floraisons des autres plantes ne parviennent pas à me faire oublier celles que j’attends.


En attendant les roses; astrances, ancolies et aulx fleurissent en pointillé et assure le spectacle sans  parvenir toutefois à couvrir la cour de leurs tâches colorées.

Allium karataviense "Ivory Queen"

Allium "Schubertii"

Allium "Christophii"

Aménone de Caen "MMr Fokker"






Pourtant cette année dans la cour un changement majeur s’est produit : l’arrivée de la couleur orange. C’est presque chez moi une révolution car je n’aime pas cette couleur que je trouve violente. Mais au fil du temps elle s’est imposée à moi, beaucoup de mes massifs de rosiers sont composés dans les tons roses et blancs et finissent par m’ennuyer à la longue. Habituellement je leur adjoins une touche de rouge framboise (comme le rosier « Clématis » par exemple pour lire l'article qui lui est consacré cliquez sur ce lien) afin de réveiller l’ensemble. Mais je n’aime pas me répéter.



L’année dernière j’avais planté ce rosier couleur corail « Margo Koster » dont je ne savais trop que faire.


Puis à l’automne à la Feuillerie en Belgique j’avais fait provision de plantes avec des coloris saumonés : échinacées et sauge essentiellement. A Saint Jean de Beauregard les benoites, que déjà je collectionnais, étaient sur beaucoup de stands et j’ai craqué pour de nouveaux cultivars. Finalement un côté entier du massif le long de la maison est en train de passer à l’orangé et ses déclinaisons corail et saumon pour ce qui est des vivaces. Associées avec les autres déjà en place, bleues et violettes, le cocktail coloré fonctionne.



Du coup, certaines de mes benoites au coloris plus doux ne sont plus vraiment à leur place, « Cosmopolitan » et « Mai tai » déménageront au printemps prochain de l’autre côté du massif qui lui n’est pas assez fleuri au mois de mai et fait grise mine.

La belle benoite "Cosmopolitan" devenue un peu trop pâle

"Mai tai" c'est sûr, va changer de massif
En attendant les roses et leur floraison à profusion je suis souvent allée regarder la jachère fleurie que Gilles a semée en lieu et place des sapins hideux que nous avons abattus.

début mai c'est tout bleu

La vision de cette ruche enfouie sous les fleurs bleues de la phacélie, puis rouges des coquelicots m’a réjouie chaque jour en passant. 







Eloge de la beauté éphémère.

fin mai le rouge domine



Commentaires

  1. Magnifique la jachère fleurie, une belle touche de champêtre romantique.
    Plus sophistiquées mais toutes aussi charmantes les benoîtes qui nous font de l'oeil.
    Belle fin de semaine à tous les 4.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir à vous deux,
      La jachère c'est vraiment mon coup de coeur. Mai a été son apothéose, les coquelicots vont d'ici une ou deux semaines terminer leur floraison, le trèfle plus discret va prendre le relai.
      A bientôt

      Supprimer
  2. Bonjour Béné,
    tu as changé ta mise en page. Je trouve celle-ci très pro et bien jolie.
    Nos articles du jour se complètent : on nage toutes les deux dans l'orange.
    Trop de rose, cela fait vraiment fifille. Il faut cette petite touche de peps qui bouscule les codes.
    Tu les a bousculés bien plus que moi. Mais tu as bien raison, ton terrain est grand.
    Superbe, ta jachère en bleu et rouge. Un vrai tableau à la Monet.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Alix,
      Il faut du changement, alors nouvelle présentation un peu plus dynamique.
      Je vois qu'on est dans la même démarche toute les deux : trop sage c'est ennuyeux!!!! Même si je ne vais pas tout rependre en orange je trouve que mon massif est bien plus attractif comme ça.
      Bises

      Supprimer
  3. Tes photos sont magnifiques Bénédicte. Nos goûts évoluent et par petite touche je mets également des couleurs un peu plus vives. Souvent c'est par hasard que les rouges-orangés et jaunes entre au jardin, des dons, des semis... Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Patricia,
      En matière de goût il ne faut jamais dire jamais. C'est fou le nombre de plantes dont je ne voulais pas qui ont fini par entrer dans mon jardin car j'ai laissé de côté mes a prioris, ou je leur ai trouvé une utilité ou encore cette couleur que je ne pouvais pas supporter et qui finalement se révèle bien utile.
      Bonne soirée

      Supprimer
  4. Cette jachère avec la ruche, c'est sublime !
    Elles sont là à présent j'imagine, celles que tu attends si impatiemment ! Chez moi, c'est en mai que s'est fait le rush cette année. Mais tous n'ont pas fini leur première floraison et d'autres suivront.
    Heureuse de t'avoir vue dimanche dans ce si beau cadre . Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Florence,
      Oui elles sont là mes belles roses en ce moment c'est le boom de la floraison. Je trouve que je n'en profite pas assez car avec le temps chaud elles vont faner très vite.
      Je suis ravie aussi de t'avoir retrouvée chez les Duo Jardin, ce moment du repas passés tous ensemble a été un pur moment de bonheur.
      Bises et à bientôt au détour d'un jardin.

      Supprimer
  5. Superbe ta nouvelle mise en page ! Je souris sur tes mots " les coloris roses et blancs finissent par m'ennuyer " car j'utilisais récemment les m^mes termes pour commenter un blog adepte du orange! M^me à l'ombre , et surtout à l'ombre , ces couleurs douces me paraissent fades . Il me faut un rose flashy pour rehausser . J'ai fait un massif dans des tonalités rouge , jaune, orangé amis il est à peaufiner. Le jardin africain est lui plus tranché . Ces couleurs donnent la pêche. Que c'est beau cette jachère fleurie! Bravo à Gilles , ce n'est pas si simple qu'on l'imagine. Bises Béné

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Maryse,
      Je viens de créer un massif entier blanc et rose!!! et dans le même temps je dis que ça m'ennuie! En fait, dans ma cour j'essai de donner un thème pour chaque endroit et je trouvais que le rose blanc devenait lassant car comme dit Alix "ça fait fifille". Alors un peu d'orangé ça réveille, mais tout de même il reste minoritaire, l'association avec du bleu est très agréable. C'est d'ailleurs une des associations de base lié au cercle chromatique.
      Bises et au plaisir de se revoir

      Supprimer
  6. Peut être pas encore de roses chez vous mais de bien jolies floraisons quand même !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,
      Rassurez-vous les roses sont en fleurs, je les montrerai dans un prochain article.
      Bonne soirée

      Supprimer
  7. Quelle bonne idée cette prairie fleurie, belle aussi, les abeilles doivent s'en donner à coeur joie !
    Je trouve que ton jardin offre de quoi patienter jusqu'à la floraison des roses !
    Ce qu'il a évolué depuis le début des plantations !
    C'est beau
    Profites en bien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Jacqueline,
      ça bourdonne lorsqu'on s'approche de cette prairie, des centaines d'insectes s'y repaissent : abeilles, bourdons, cétoines dorées et autres butineurs!
      Tu trouves que mon jardin évolue mais moi je trouve que ça ne va pas assez vite, mon côté insatisfaite perpétuelle!
      Bonne soirée

      Supprimer
  8. Géniale cette prairie fleurie, qui change radicalement d'un mois sur l'autre, le bleu des phacélies, le violet du trèfle incarnat, le rouge des coquelicots, c'est splendide !
    Aude.

    RépondreSupprimer
  9. C'est un super beau endroit avec des magnifiques fleurs. Juste un mot "paradis" pour exprimer mon impression! J'adore cet article!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

articles les plus consultés

Les championnes du régime sans eau

La bouture à l’étouffée

Paul transon, un gentil géant.

Rétrospective juillet : des floraisons à foison!

Aménagement de la cour, épisode 2 : la mise en oeuvre sur le terrain

Le sentier aux bassines (le bois jardiné 2)

Le jardin sauvage

Rétrospective mars : émergence

La floraison des rosiers

Un an ensemble