C’est le printemps !



Depuis quelques jours on le sent frémir… Même si ici les températures sont encore fraiches et le vent desséchant, il arrive le printemps tant attendu.

Alors la jardinière s’affaire, les rosiers sont taillés et palissés depuis quelques semaines déjà. 
Les sacs de compost et de paillage répartis un peu partout le long des massifs.



C’est le tour maintenant de planter les bordures de buis que j’avais bouturés il y a trois ans. J’en ai profité pour matérialiser le bord de mon massif « de la lasagne » avec des briques.


En attendant le jardin s’éveille doucement avec les floraisons des jacinthes, des jonquilles et des violas. Dans la prairie les violettes et les pâquerettes ponctuent l’herbe de minuscules tâches de couleurs en attendant la marée jaune des coucous.

echeveria dans la bassine en galva

crocus "pickwick" dans l'herbe



jacinthe "splendid Cornelia"

les violettes bleues dans la prairie

à certains endroits il y en a des blanches...
narcisses en mélange

narcisse Rip Van Winckle, un des mes favoris


Les oiseaux  curieux, sont venus observer tout ce remue-ménage…



un nouveau venu,  sans doute de passage, peut-être un pinson du nord,
il va bientôt repartir vers sa zone de nidification : la Scandinavie et les pays Baltes

pratique les briques posées au sol...

la lasagne, comment ça marche?...


Commentaires

  1. Coucou Bénédicte, ça y est le printemps est là. J'aime beaucoup tes bordures en briques bordées de buis. C'est une idée que je vais retenir. Je vois que les faisans aiment trouver refuge chez toi. Nous en avons aussi beaucoup qui viennent nicher dans notre partie boisée.
    Bonne soirée. A bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Virginie,
      Ces briques ont une histoire : elles viennent de notre ancienne maison. Nous les avons amenés avec nous ici et je les réutilise comme bordure.
      Les faisans sont des oiseaux vraiment très beaux. Ils sont aussi un peu bruyants le matin...
      Bon week end

      Supprimer
  2. J'adore ton rouge-gorge! Tu en as des visiteurs au jardin dis donc! Même un faisan!
    Ca donne bien la bordure de la lasagne! Ce sera joli, bien net.
    Je sens d'ici le parfum de tes jacinthes! J'ai respiré les miennes cet après-midi au jardin...
    André m'avait donné des petites violettes bleues de son jardin mais elles ne sont pas encore en fleurs ici. Les blanches sont mignonnes aussi!
    Il est bizarre ton narcisse Rip Van Winckle tout échevelé. Original!
    Ca fait du bien de voir toutes ces beautés de la nature... Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Malorie,
      J'adore observer les oiseaux qui viennent au jardin, le rouge-gorge est un familier. Je suis très fière d'avoir vue ce pinson du nord.
      Avant, je n'aimais pas les jacinthes, depuis quelques temps je me suis ravisée. Elles ont un charme suranné qui convient bien à la cour et puis c'est vrai; leur parfum est un délice...
      A bientôt, au plaisir de se revoir dans un jardin merveilleux...
      Bises

      Supprimer
  3. Le printemps démarre activement dans ton jardin, entre travaux et floraison ça promet une future saison riche et fleurie
    Vivement la suite
    Belle semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Christine,
      En fait lorsque le printemps arrive je suis frénétique...
      Le grand ménage ... mais à l'extérieur...
      Bises

      Supprimer
  4. Ce massif maintenant bordé est bien joli, quel travail !
    Le printemps est déjà bien présent dans ton jardin , profite et bon courage pour la suite des travaux de printemps ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Jacqueline,
      Les bordures ça change tout! ça donne un coté net et fini aux massifs... ça aide Monsieur lorsqu'il passe la tondeuse à savoir où s'arrête la pelouse et où commence le massif...
      bises

      Supprimer
  5. La vie reprend au jardin et insuffle au jardinier toute l’énergie nécessaire pour entamer tout le travail de début de saison!
    Ce massif s'annonce prometteur. A très vite!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Sophie,
      C'est fou, une fois les bordures posées j'ai trouvé ce massif transfornmé...
      Il manque encore des vivaces pour qu'il soit complet. Ce sera chose faite bientôt.
      Bises

      Supprimer
  6. Nous sommes tous en train de revivre avec ces beaux jours qui arrivent.
    Quelle patience tu as, avec les buis ! En Normandie, j'avais fait une bordure comme toi mais j'avais acheté des petits godets. Ils ont poussé très vite. Je recommencerai bien ici. Au fait, tu as prévu le plein d'anti-pyrales !? car ici, l'attaque a commencé...
    Sinon, 'splendid' ta jacinthe Cornelia.
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Alix,
      Pourtant la patience n'est pas mon fort... Mais avec les buis c'est une histoire d'amour qui est née avec cette maison... Je trouve ça magique de les multiplier comme ça...
      Je n'ai pas encore commencé de traitement anti-pyrale, tu fais bien de me le rappeler, je dois m'y coller ...
      A bientôt. Bises.

      Supprimer
  7. Vraiment ravissant Bénédicte ton massif des lasagnes ainsi bordé ! Qu'y as tu planté en dehors des tulipes, des rosiers ? Belle soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Maryline,
      Pour l'instant ce massif n'en est qu'a ses débuts, peu de plantations. Pour tenir compagnie aux rosiers etaux tulipes, il ya des aulx et quelques campanules.
      Bon grand week-end au jardin.

      Supprimer
  8. Tu les mets tous les combien tes buis ? Ils ont l'air très rapprochés les uns des autres.Superbe ce petit narcisse tout échevelé ! Le vent a cessé aujourdhui , c'étai beaucoup plus agréable pour jardiner.Nous venons juste de finir nos tailles et demain broyage. Bonne fin de semaine à toi.

    RépondreSupprimer
  9. Bonsoir Maryse,
    Je les ai planté tout les 20 à 25 cm et je les ai enterrés, j'ai lu quelques part que l'enracinement était bien meilleur si on les plantait enterrés....
    Bises

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

articles les plus consultés

Les championnes du régime sans eau

La bouture à l’étouffée

Paul transon, un gentil géant.

Rétrospective juillet : des floraisons à foison!

Aménagement de la cour, épisode 2 : la mise en oeuvre sur le terrain

Le sentier aux bassines (le bois jardiné 2)

Le jardin sauvage

Rétrospective mars : émergence

La floraison des rosiers

Un an ensemble