Rétrospective juillet



Juillet est habituellement un mois un peu « creux » au jardin après l’apothéose du mois de juin et ses floraisons tout azimut. 

Cette année' il l’est encore plus. 

Car les vivaces et les arbustes las de la sécheresse et de la canicule ont préféré se concentrer sur l’essentiel : survivre… Les hortensias ont pris tant bien que  mal le relai des rosiers : un sur deux fleurit, pour les autres les fleurs ont soit avortées soit grillées.



Pas de vue d’ensemble, donc, simplement quelques photos glanées au gré de nos promenades au jardin.






la gamme des bleus :




En conclusion pas toujours facile d'être une abeille : après les frelons asiatiques (voir article sur le frelon asiatique) en voilà une autre qui succombe au baiser mortel d'une araignée crabe.



Commentaires

  1. Dans notre jardin, c'est plutôt la période d'Aout qui est creuse.Enfin habituellement car cette année est vraiment particulière Toute les floraisons sont venues en même temps et n'ont pas duré. Je crois qu'il y a bien un décalage de quinze jours entre la Touraine et l'Orléanais au niveau climat.Ce qui explique ton creux de Juillet. As tu le nom de ton échinacéa ? Je suis obligée de les arroser sinon elles s'affaissent tristement. Je me contente de celles issues de "purpurea" car elles tiennent beaucoup mieux que les autres qui ont disparu. Bonne soirée Bénédicte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Maryse
      Désolée j'ai recherché dans mon classeur d'étiquettes mais je ne retrouve pas les noms des échinacées. Je me souviens avoir demandé des solides et mellifères. Bon je n’ai pas encore vu une seule abeille dessus depuis 3 ans...
      C'est bon à savoir que les autres tiennent encore moins bien que les purpuréa car je trouve moi aussi que je les arrose souvent. Je suis assez déçue je les pensais plus résistantes...
      A bientôt

      Supprimer
  2. Quelques jolies fleurs quand même... J'admire celles d'hydrangea et aussi ta généreuse sanguisorba!

    RépondreSupprimer
  3. Merci Malorie
    sans eau, pas de fleurs... difficile dans ce cas, de faire ressortir de joiles choses... nous avons du affronter canicule et sécheresse : juillet et août ont été des mois sans eau ici. Alors je ne leurs en veux pas trop à mes pauvres plantes de n'avoir pas fleuri...
    Les sanguisorbes sont pour moi une révélation : un coté mouvant comme les graminées, des fleurs étonnantes, un étalement des floraisons...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

articles les plus consultés

Les championnes du régime sans eau

La bouture à l’étouffée

Paul transon, un gentil géant.

Rétrospective juillet : des floraisons à foison!

Aménagement de la cour, épisode 2 : la mise en oeuvre sur le terrain

Le sentier aux bassines (le bois jardiné 2)

Le jardin sauvage

Rétrospective mars : émergence

La floraison des rosiers

Un an ensemble